16/07/2007

les schtroumpfs noirs

Schtnoir

 

J’ai lu, il y a longtemps, quelques BD des schtroumpfs.

Ma préférence allait plutôt à Ric Hochet, Michel Vaillant, Alix , Tintin et Astérix.

Je les ai retrouvés avec mes enfants.

Dorothée chantait la chanson, et ma fille avait reçu le 33 tours avec "La flûte à six schtroumpfs".

Et voilà que je les découvre vraiment maintenant.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire le premier de la série (enfin…non…je dois encore lire celui qui est à l’origine de tout : La flûte à six Schtroumpfs ).

 

Ce qui me frappe d’abord, c’est l’importance des onomatopées, plus, me semble-t-il , que dans d’autres BD.

Je ne suis pas spécialiste de BD, loin de là.

Les histoires m’ont bien amusée.

 

Mon objectif premier est de voir ce que je peux faire en musique avec ces histoires. Et vos suggestions sont bienvenues.

Dès la première page, le plan du village . A l’est de celui-ci : le Pont sur la rivière Schtroumpfs.

Evidemment, tout de suite me vient en tête

« hello, le soleil brille …. »

Lorsque j’étais petite, je ne savais pas siffler normalement mais j’émettais le sifflement avec ma gorge. C’était ma chanson préférée.

 

D’emblée, on est dans le bain : il faut penser et parler schtroumpfs.

 

Je crois qu’en premier lieu je ferai un travail sur les sons et les onomatopées…ceux de la vie de tous les jours, de notre vie en ville ou à la campagne ; à l’école ou  à la maison…

 

Bon, c’est tout pour aujourd’hui.

A bientôt

 

 

5167SEY7E7L__SS500_

 

20:15 Écrit par Animusiques dans LIVRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : schtroumpfs, schtroumpfs noirs, animusiques |  Facebook |

24/06/2007

les schtroumpfs noirs

 

« Qu'est-ce qui est tout bleu, la tête coiffée d'un bonnet blanc et qui raffole de la salsepareille? Les Schtroumpfs, bien sûr ! Ces petits personnages à l'allure de lutins et au drôle de langage apparaissent en 1958 dans une aventure de Johan et Pirlouit, la série vedette du dessinateur Peyo  : La Flûte à six Schtroumpfs. À en croire la légende, leur nom étrange est né du hasard d'une conversation. À table avec André Franquin, le père de Gaston Lagaffe, Peyo lui dit tout à trac, désignant un objet dont le nom lui échappe : "Passe-moi le schtroumpf !" Quelques mois plus tard, c'est la naissance officielle des Schtroumpfs. Peyo a imaginé tout un univers peuplé de figures attachantes et placées sous l'autorité du vénérable Grand Schtroumpf, qui veille sur son petit monde du haut de ses... 542 ans. Dans leur village aux maisons en forme de champignons, les lutins bleus vivent de gentilles aventures, se chamaillent et luttent contre l'infâme Gargamel. Et, surtout, ils parlent "schtroumpf". Une série vedette de la BD pour la jeunesse. --Gilbert Jacques »

 

schtrouphf

 

20:10 Écrit par Animusiques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animusiques, schtroumpfs, schtroumpfs noirs |  Facebook |